Top Module Empty

Statistiques

OS: Linux w
PHP: 4.4.9
MySQL: 5.7.42-log
Heure: 04:19
Caching: Disabled
GZIP: Disabled
Membres: 2
Publications: 36
Liens: 0
Visiteurs: 1331986
Introduction arrow Sous le Capot arrow Amplis arrow Analyse d’un ampli Markbass CMD 151P
Analyse d’un ampli Markbass CMD 151P Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Thierry   
07-05-2011

Le Markbass CMD 151P est un combo ampli pour la basse.

En gros, tu branches une basse d’un coté, tu branches le markbass sur le secteur, et après avoir tourné 2 boutons, ça envoie la purée sur un HP de 38cm. Génial non ?

Ah j’ai oublié de dire que ce gros « cube » ne pèse que 18Kg et affiche 300Watts de puissance.

Autant de puissance avec un poids aussi réduit ça vous interpelles pas vous ? moi si !

Quel rapport avec la choucroute ? eh bien c’est juste que depuis que je suis pt’it, j’adore démonter les bidules et les machins pour voir comment c’est fait à l’intérieur… alors forcément, j’ai démonté mon markass.  Et voilà la suite…

Oui, je sais, ça n’as rien à voir avec le Neve puisque nous parlons ici d’un amplificateur pour instrument de musique, et plus spécialement la basse électrique, mais depuis le temps que j’avais le mien, je me suis toujours demandé ce qu’était leur super alimentation digitale « révolutionnaire » dont ils parlaient dans leur brochure…

Et comme les alimentations, c’est un peu ma partie, j’ai pas put m’empêcher d’aller voir.

 

Mais commençons par le commencement : La Société Markbass s’est taillée une bonne réputation auprès des bassistes en proposant des produits légers et puissants pour répondre aux besoin de l’amplification pour basse.

Mécommenkisonfé ?

Eh bien le combo en question utilises un HP B&C Speaker OHLP avec des aimants au neodynium (non ! ce n’est pas un village romain dans Asterix..) et un ampli muni d’une alimentation à découpage.

Mais ne perdons pas de temps, voici comment ça se présente une fois démonté :

  Image

c'est un zoom sur la partie alimentation de l'ampli, la partie ampli se trouvant de l'autre coté :

Image 

la partie amplification en elle même n'amène pas de commentaires particuliers : 

il s'agit d'une structure très classique en classe AB mettant en oeuvre des transistors MOSFETS.

les références utilisées sont les IRFP240 (canal N) et IRFP9240 (canal P).

Evidemment, il y en a plusieurs en parallèles pour atteindre la  puissance requise :3 ce qui permet d'atteindre un courant de 60A sous 200V, et aussi de diminuer la résistance des MOSFETs..

je ne vais pas m'étendre longtemps sur l'ampli en lui même car ce n'est pas là l'innovation majeure du markbass.

Enfin, pour finir sur l'ampli, il nécessite deux rails d'alimentation pour fonctionner : +80V et -80V.

 

L'Alimentation

C'est à n'en point douter le point fort de cette gamme d'amplificateurs : ça ne pèse rien !!

ceux qui auront déjà utiliser (et portés) des amplis à alimentation traditionnelle comprendront de quoi je parles, mais c'est un puur bonheur que de disposer de 300W pour seulement 2,5kg (le poids de la tete).

tout ça grace à cette fameuse alimentation Markbass Digitale (qui n'as absolument rien de digitale d'ailleurs ! )

le schéma (simplifié) est reproduit figure suivante :

 Image

Il s'agit d'une structure "Half Bridge" (en demi pont) dans laquelle le courant est découpé à la fréquence de 120kHz

la tension secteur est d'abord redresée par un pont de graetz, puis filtrée.

les deux transistors M1 et M2 forment une cellule de découpage "en demi pont" et délivrent en leur point commun une tension altenative qui est soumise au primaire d'un transformateur par l'intermédiaire du condensateur C1.

Ce condensateur sers à bloquer la composante continue à l'entrée du transformateur (les transformateurs n'aiment pas le continu).

Au secondaire du transformateur, on retrouve une tension alternative qu'il faut redresser par un pont de diode, et filtrer par des capacités.

rien de très compliqué là dedans, et la révolution de ce genre d'alimentation, c'est juste d'augmenter la fréquence de travail du transformateur.

En passant de 50Hz à 120kHz, le volume du transformateur est réduit d'un meme rapport, soit à peu pres 2400 !!

oui c'est énorme : c'est d'ailleurs une révolution dans les amplis de sono. ils sont tous munis d'alimentations à découpage.

quelques remarques cependant, sur le fameux circuit intitulé "DRIVER":  il s'agit d'un circuit intégré 8 broches don je n'ai pas put trouver la référence, puisque son marquage a été effacé (gratté avec un tournevis).

ce circuit contient un oscillateur, et des temporisations pour générer le "dead time".(c'est un temps mort pendant lequel aucun des deux trnasistors M1 et M2 ne conduit).

après quelques recherches sur le net, il s'agirai d'un IR2153...

 Régulation

mon réflexe en ouvrant cet ampli a été de chercher des signes de présence d'une boucle d'asservissement de la tension de sortie.

je n'en ait pas trouve car cette alimentation  n'est pas régulée : si la tension secteur varie de 10%, la tension de sortie variera aussi.

de même, l'alimentation est incapable de s'adapter à différent pays : si vous etes aux USA, il vous faudra la version USA qui fonctionne en 110V et oublier la version EU qui ne fonctionne qu'en 230V.

Par contre, si vous faites une tournée au Japon, prévoyez la version JP en 85V.

Enfin, ils sont fort ces Italiens tout de même !

moi, mon markbass, je ne suis pas prêt de le lacher... SAUF. ce fichu évent qui est à l'envers.

Enceinte

un petit mot sur l'enceinte markbass, c'est à dire tout ce dont on a pas parlé jusqu'à présent :

l'adéquation entre la boite et le HP.

Notre enceinte markbass est de type "Bass reflex", et est donc munie d'un évent qui se trouve à l'AR de l'enceinte, exactement à l'opposé du Haut Parleur.

 Image

Question : le son sort il par l'évent ou par le HP ??

Réponse : les deux mon capitaine !!

  • à la fréquence d'accord de l'évent (50Hz environ, d'après mon logiciel de CAO...), le son sors principalement de l'évent (et pas du HP)
  • aux fréquences plus élevées, le son sors par le Haut parleur.

En fait, le fait que l'évent soit à l'AR n'est pas génant, dans la mesure où à ces fréquences très basse, le son se propage de façon parfaitement sphérique.

le fait que l'onde sonore doivent contourner l'enceinte engendre un léger retard par rapport au son émit par le HP, mais ce retard est parfaitement négligeable.

par contre, cela interdit de placer l'enceinte contre un mur qui constituerais un obstacle important au son.

c'est malheureusement la configuration la plus fréquente en concert : on a souvent pas la place !

donc un point en moins pour Markbass pour cette config, et un autre point en moins pour le tweeter piezo (dégueulasse ! je l'ai tout simplement débranché...)

 

Dernière mise à jour : ( 06-12-2014 )
 
Suivant >
© 2024 Techniques des Systèmes Audio Professionnels
Joomla! est un logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL.